L'insigne Général des Chantiers ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'insigne Général des Chantiers ...

Message par Admin le Mer 20 Jan - 14:09

L'insigne Général des Chantiers ...

Le général de La Porte du Theil, fondateur des Chantiers de jeunesse en juillet 1940, dut rassembler en quelques semaines les 90 000 jeunes français mobilisés les 8 et 9 juin 1940 et laissés pour compte entre la Vienne et les Pyrénées à l’issue de la débâcle de juin 1940.
Sous le joug de nombreuses critiques, essentiellement françaises, les Chantiers de jeunesse furent sur le point de disparaître en octobre 1940. Mais vers la fin du mois, le général de La Porte du Theil considéra avoir dissipé les doutes s’opposant à la pérennité de cette institution appelée à remplacer la conscription. Il demanda alors aux responsables « des travaux » du commissariat général de Châtelguyon (63) de lui proposer un projet d’insigne.
C’est le colonel Créange, ancien combattant de 1914-1918, qui se chargea de répondre à cette requête. Et c’est lui qui, par un croquis hâtif, conçu le « triptyque » original de l’insigne retenu : les épis de blé, le drapeau tricolore et le soleil levant sur un horizon de verdure.
- Les épis symbolisent la régénération de la France par la formation ou l'éducation de sa jeunesse, l'idée étant d'en recueillir les fruits ultérieurement.
- Le drapeau français "tombant" symbolise la France : il ne mérite pas d'être représenté déployé à cause de la défaite, mais les épis sont là pour nourrir l'espoir qu'un jour il le sera de nouveau.
- Le soleil symbolise l’espoir. Il se lève au dessus de la verdure, environnement des camps de jeunesse. Sur la version en métal de l’insigne, des tentes ont même été rajoutées sur ce fond vert. Elles représentent le seul abri des pionniers des camps de jeunesse qui en août et septembre 1940 ne disposaient que d’une toile de tente individuelle pour s’abriter, dans le meilleur des cas.
Ce dessin fut mis en forme par Gabriel Séjourné, étudiant aux « beaux arts » et fut présenté au général de La Porte du Theil qui le retint puis le fit mettre en fabrication. Les premiers exemplaires semblent avoir été livrés fin 1940.
Il y eut plusieurs variantes, en tissu et en métal de cet insigne général, au fil des retirages. Les insignes en tissu de grandes dimensions étaient portés sur la poitrine, du côté droit. Ils étaient également cousus sur le béret, mais dans ce cas ils présentaient de plus petites dimensions et parfois, le numéro du groupement. Le modèle en tissu pour poitrine était le seul réglementaire et avait fait l’objet d’une publication au journal officiel en 1941.
En ce qui concerne les différentes variantes des insignes tissés de poitrine, il est difficile aujourd'hui de les replacer chronologiquement. Les différences sont relatives à la couleur du fond (bleu, noir, vert), aux dimensions plus ou moins grandes, et aussi à la mention « CJF » (« Chantiers de la jeunesse française ») qui ne figure plus sur le dernier tirage.
Une modification significative du dessin intervint à partir de fin 1943. Ce modèle très sobre sur fond noir, sans mention « CJF », sans soleil ni verdure, n’était pas destiné aux Chantiers de jeunesse dans l’esprit de leur création en 1940 : il fut distribué aux groupements des Chantiers mis à la disposition des usines d’armement sous tutelle de la « Production industrielle » (travaillant pour le compte de l’occupant), à partir de septembre 1943. Cet insigne ne semble avoir été porté que par les cadres.
veuillez trouver ci-joint ,dans l'ordre le 1er modèle ,le 2ème en noir,le 3ème (sans le CjF) et le dernier modèle en métal .


avatar
Admin
Admin

Messages : 234
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 45
Localisation : HERAULT

Voir le profil de l'utilisateur http://cjf-1940-1944.forums-gratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum