LE GROUPEMENT N°27 "Mangin"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE GROUPEMENT N°27 "Mangin"

Message par Admin le Dim 25 Oct - 12:53

LE GROUPEMENT N°27 "Mangin"
basé à Foix (Ariège) puis à Brassac (Puy-de-dôme), Aigueperse (Puy-de-Dôme).
Créé à la fin du mois d'août 1940, devient le sous-groupement 202 le 1er mars 1944
Devise : "Toujours prêts".

Le département de l'Ariège comprenait les groupements numéro 27 dit "Mangin" à Bénac, près de Foix, et numéro 28 dit "Peguy" à Arrout. Cette dernière commune accueille ainsi les services administratifs et gestionnaires du groupement composé de 10 groupes. Le premier groupe s'installe aux environs d'Autrech, hameau situé au lieudit "La Mouline". Le deuxième, sous le commandement du chef Mosnier puis du chef Brésard, commissaires, succède au premier groupe et construit le camp de la Mouline, de juillet 1941 à mars 1943. Les autres groupes sont situés dans la vallée menant à Saint-Lary ou dans la vallée du Lez. Mais, le 11 novembre 1942, l'armée allemande occupe la zone libre et instaure une zone interdite près des frontières. Les groupements situés dans cette zone sont déplacés. Au lieu d'être libérée, la classe 42 est déportée en Allemagne pour le S. T. O. (service du travail obligatoire). Plus de 600 000 français seront livrés aux nazis par le gouvernement de Vichy. La République a attribué la mention "Mort pour la France" aux 60 000 qui périrent.
avatar
Admin
Admin

Messages : 237
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 45
Localisation : HERAULT

Voir le profil de l'utilisateur http://cjf-1940-1944.forums-gratuits.fr

Revenir en haut Aller en bas

LE GROUPEMENT N°27 "MANGIN"

Message par POPOTE le Jeu 24 Déc - 1:50

Bonjour témoignage de ce groupement :Témoignage de Monsieur Gagnoux Louis.

« J’ai été incorporé dans le groupement 27 des Chantiers de jeunesse à Foix (Ariège) où nous faisions du charbon de bois. Il y avait une bonne ambiance, mais nous n’étions pas très bien nourris. Au début, c’était minable et nos chefs n’étaient pas très sympathiques .
J'ai été en juillet 1941 au Groupement n° 27 ( Mangin ) des Chantiers de la Jeunesse. C’était dans la vallée de la Barguillère aux environs de Foix ( Ariège ).

Notre seule arme était une pelle ; ce n’était pas dangereux mais utile. Alors que depuis Sedan (1870), chaque Français faisait sa période au service de la Nation. Alors ?.

Pouvons-nous imaginer la vie de tous ces jeunes d’alors, déboussolés par la défaite des armes de leurs aînés, errant avec le grand vide de leur désespoir comme avenir! Avez-vous pensé à cela, hommes confortablement installés dans le XXI° siècle ?

La France entière ne pouvait se réfugier à Londres, avec toutes ses conséquences pour les Anglais. Heureux ceux qui ont pu réaliser ce destin, leur destin.

Au groupement n° 27 (Mangin), à proximité des premières crêtes, nous logions tous , mes camarades et moi, en grande camaraderie, dans des baraques faites par nous en torchis et branchages et, au grand air. Nous n’avons jamais eu de séances d' intox ou de propagande comme on voudrait nous le faire croire (ce ne fut peut-être pas le même esprit pour ceux qui ont vécu sous la coupe de l' occupation de la zone sud ; à ce moment-là les idées ont changé ).
Il ne faut donc pas mélanger les genres !

Pour vous rassurer, je peux vous dire qu’au dessus de la porte de ma baraque, nous avions placé - et sans aucune réaction de la part de nos Cadres ni des dirigeants qui sont venus nous visiter - notre enseigne " La Revanche ".

Je crois que je devais dire et écrire ces mots sur une période qui n’intéresse plus personne. »



Le général de la porte du theil en visite au camp



avatar
POPOTE

Messages : 108
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 45
Localisation : HERAULT

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/lesCJF1940.1944

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum